Bonus écologique et déstockage : Le plan de soutien à l’automobile

Dans un contexte très particulier où le secteur de l'automobile est durement frappé par la crise liée au COVID-19, Emmanuel Macron a présenté le plan de soutien à l'automobile.
Plan de relance automobile

Dans un contexte très particulier où le secteur de l’automobile est durement frappé par la crise liée au COVID-19, Emmanuel Macron a présenté, mardi 26 mai 2020, le plan de soutien à l’automobile.

Le marché des véhicules neufs a perdu plus de 80 % de son activité depuis le début de la crise sanitaire. La fermeture des usines et des concessions a freiné le marché de l’automobile. Ce plan était donc très attendu.

Le chef de l’état s’est entretenu avec les acteurs de l’automobile mardi 26 mai au matin puis a présenté son plan de soutien dans l’après-midi à l’usine automobile Valéo dans la ville d’Étaples.

Le plan de relance :

Basé sur l’électrification et l’innovation des véhicules, ce plan a pour objectif de garantir la souveraineté industrielle mais aussi d’accélérer le verdissement des parcs automobiles.

Hausse du bonus écologique

  • Le bonus écologique est ajusté pour favoriser la transition énergétique. Pour l’achat d’un véhicule électrique, il s’élève désormais à 7 000 euros pour les particuliers et à 5 000 euros pour les professionnels. Pour rappel, ce même bonus avait été réduit de 6 000 à 3 000 euros au début de l’année 2020.
  • Les hybrides et rechargeables qui n’étaient plus éligibles aux bonus depuis le début de l’année 2018, vont désormais bénéficier d’un bonus de 2 000 euros, pour les particuliers et les professionnels.
  • Aussi, le chef de l’état veut accélérer le déploiement des bornes de recharge pour les véhicules électriques en France. L’objectif est d’atteindre 100 000 bornes en 2021. On en compte environ 30 000 à ce jour.
Hausse du bonus écologique pour le plan de relance automobile

Écoulement des stocks

Le deuxième point majeur du plan concerne les quelques 400 000 véhicules invendus qui saturent les parcs de stockage.

Pour fluidifier la situation, l’état augmente le montant de la prime à la conversion, passant à 5000 euros maximum pour les véhicules 100% écologiques. Le dispositif sera effectif dès le 1er juin et ce pour les 200 000 premiers véhicules déstockés.

C’est au total, pas moins de 8 milliards d’euros d’aide qui vont être apporté par l’état. En échange, Emmanuel Macron compte sur les constructeurs pour “prendre des engagements pour relocaliser” et aussi augmenter les productions de véhicules électriques et hybrides.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez notifié de nos prochains articles !